Un petit livre oublié sur un banc de Mig et Jim

UN PETIT LIVRE OUBLIE SUR UN BANCUn petit livre oublié sur un banc…

Un titre qui interpelle. A peine le lit-on que, déjà, l’esprit s’emballe. On se surprend à imaginer bien des aventures possibles. Et le « miracle » est que le livre tient ses promesses.

En somme, nous ne sommes pas déçus. Au fur et à mesure, nous suivons l’héroïne de cette BD et, avec elle, tentons de percer le mystère de ce « petit livre oublié sur un banc ». On le fait à la manière dont on remonterait le fil d’une pelote de laine. Petit à petit. Cela se savoure…

Les amoureux du papier et de romance devraient aimer; cette histoire c’est comme un grand bol d’air frais à l’encontre du monde étouffant du tout connecté…

Buzz-moi, Aurélia Aurita

Aurélia Aurita, dis comme ça, ça doit sûrement rien vous dire. Mais c’est l’auteur de Fraise et Chocolat, bd qui s’est fait remarqué il y a quelques années pour traiter d’un point de vue de fille, une histoire d’amour sous un angle légèrement érotico-porno on va dire, tout cela pour vous dire que l’auteur reprend ses crayons pour nous parler du buzz médiatique qu’a provoqué la publication de cette bande-dessinée et de sa suite: Les articles sur internet puis, dans la presse obscure, pour passer à un niveau plus nationale.

Aurélia détaille d’ailleurs sans pitié une interview avec une journaliste du magazine Elle

, on y croit tellement la caricature est bien faite. Les studios télés et les célébrités aussi passent sous l’oeil critique d’Aurita.
Très marrant, mais d’un tout autre registre que Fraise et Chocolat, je ne suis pas sûre qu’il vaille le coup d’être acheter, mais à feuilleter en librairie en passant!

Dans mes yeux Bastien Vives

Rassurez vous je ne travaille pas pour Casterman ni pour cet auteur, mais je tombe toujours sur ces bd dans les rayons. Inévitable. Comme hypnotisée. J’ai été attiré par la jolie couverture. Magnifique dessins au crayon pastel.

Il s’agit de l’histoire d’une rencontre à la bibliothèque qu’on vit à travers les yeux du jeune homme. Il croise une jeune étudiante à la B.U. face à lui et au fur et à mesure, ils vont devenir amis, puis ….

La rencontre amoureuse, est un sujet assez cher à l’auteur, qui l’avait déjà traité dans sa précédente BD, où il était question d’un homme qui nouait contact à la piscine.

Très jolie histoire tant au niveau scénar’ qu’au niveau graphique!

Voici une planche, pour avoir une idée du dessin, cliquez pour voir en grand:

Voir aussi l’article du même auteur:

Le Goût du chlore

Elle(s) – Alice, Charlotte et Renaud

.
.
.

Gus De Christophe Blain

BD Gus De Christophe Blain

Que j’ai adoré cette bd! Incroyablement juste même si ce n’est pas dans le même pays ni à la même époque, ces garçons décidément ne changent pas.

Gus fait parti d’une bande de trois lascars dans le far ouest américain, ils volent, braquent, mais surtout draguent. Et comme toutes les histoires d’amour, ça finit mal.

Surtout ne vous laissez pas dérouter par le dessin, au fil des pages, vous apprécierez ce trait particulier des dessins de Christophe Blain.

Tome 1. Nathalie

Tome 2. Beau Bandit

bd Gus tome 2 Beau Bandit

Tome 3. Ernest

bd Gus tome 3 Ernest

Le goût du chlore De Bastien Vivès

Le goût du chlore De Bastien VivèsJe vais à la piscine depuis quelques mois de manière très assidue alors quand j’ai repéré la couverture dans la librairie, je l’ai automatiquement feuilleté et ramené chez moi.

L’héros est poussé par son kiné à aller à la piscine. Enfin plus que poussé, il est obligé pour son dos. Et que du dos crawlé, lui précise-t-il. Ce qui frappe c’est ces nombreuses cases bleues sans dialogue. Car c’est ça, la piscine, ce bleu et ce silence avec les autres et soi meme. On regarde de travers ceux qui nagent n’importe comment. On mate la façon de nager des autres, leur matos, les garçons, et ici une fille. Certains savent y faire partout pour draguer. Mais notre héros, lui ne sait pas. Comme il ne sait pas nager aussi bien qu’elle, ça lui donne une excuse pour faire d’elle son professeur…

En refermant la bd, j’ai remarqué que c’était aussi l’auteur, d’une bd que j’avais beaucoup aimé il y a quelques mois « Elles ». Définitivement un bon auteur.
Voici une autre critique sur la bédé, à lire aussi.