L’amour par petite annonce de Debbie Macomber


Couverture du livre L'amour par petite annonce

Ce livre plaira à tous ceux qui veulent de la bonne Chick Lit. Bah oui il y la bonne et la mauvaise chick lit, et quand on aime beaucoup ça on finit très vite par se retrouver avec des titres mauvais entre les mains.
« L’amour par petite annonce » fait partie de la bonne catégorie.

R E S U M E

Au départ une histoire toute simple:
Travis cherche une femme pour l’aider à s’occuper d’une maisonnée et de trois enfants. C’est un fermier, rustre mais célibataire par choix, qui après le décès de son frère doit élever ses trois neveux et nièce.
Quand l’Etat menace de lui retirer la garde des bambins, il se met en quête de trouver une femme pour son foyer.

Mary est bibliothécaire dans une petite ville de Louisiane. Célibataire depuis toujours, à 32 ans, elle est vierge. Pensant mener la vie tranquille qu’elle a toujours désiré, elle se rend compte qu’il lui manque quelque chose et décide de répondre à l’annonce de Travis.

Mais quand Travis aperçoit pour la première fois Mary, il se demande comment un jour, il pourrait bien en devenir amoureux. Elle est à l’opposée de son idéal féminin.
Pourtant Mary, était le seul choix possible parmi toutes les réponses, celle qui semblait être la mère parfaite pour ses neveux.

A V I S

L’histoire en elle-même intéressante. On a tout de suite de la sympathie pour Mary. Elle n’en peut plus de la solitude. Elle aussi elle veut avoir la vie de famille que vit sa meilleure amie et même si cela peut sembler farfelue de répondre à l’annonce d’un fermier au Montana (ça me rappelle un peu « L’amour est dans le pré », en fait c’est totalement ça…). Mary accepte de tout quitter et de changer d’Etat pour aider un homme qu’elle n’a jamais vu à construire un foyer pour trois enfants.

Les personnages ont chacun leur personnalité, je me suis prise d’affection pour Scotty le benjamin, qui veut plus que tout une maisonnée heureuse. Jim, l’ainé est un pré-ado un renfermé et insolent. Les caractères des deux jeunes frères est complétement différent et permet de donner du corps au récit.

On voit la relation entre les personnages évoluer. Aussi bien entre Mary et Travis, qu’entre Mary et les enfants et Travis et les enfants. Ils doivent tous apprendre à s’apprivoiser.
Il y a aussi Mary qui essaye de s’adapter à sa nouvelle vie, et une intrigue autour de la mort du frère de Travis.

Les deux reproches que je pourrais faire à ce livre, vient justement de la résolution des conditions de la mort des parents des jeunes enfants, qui parfois peut venir comme un cheveu sur la soupe car elle implique la développement amoureux d’un autre couple.
L’autre bémol, sont les scènes de rapprochement entre Travis et Mary qui peuvent parfois être un peu « téléphoné »

Pour résumer, « L’amour par petite annonce » a été une lecture plaisante que je recommande pour ceux qui ne sont pas très difficile.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *