Mémoires d’une dame de cour dans la Cité Interdite de Jin Yi

avis livre Mémoires d'une dame de cour dans la cite interdite« Mémoire d’une dame de cour » m’a été offert dans la cadre d’un swap par Stémilou, et je voudrais la remercier encore une fois pour ce livre que j’ai pris plaisir à lire.

Ces mémoires raconté à la première personne sont rapporté par un ami du personnage principale.
C’est un livre qui se livre comme un cahier ethnographique. Les us et coutumes de la Cité Interdite y sont très bien décrites, aussi bien les moeurs, la hiérarchie et la structure des habitants des Palais de la Cité.

Ce qui frappe en premier lieu, c’est la dureté des conditions de vies. Souvent frappées, mal nourrie, le silence, les longues heures de services, même la position pour dormir est difficile!

Mais l’ambiance n’est pas malheureuse, les dames de cour sont toutes des filles du même âge qui vivent entre elles. On suit ainsi leur quotidien et le fonctionnement d’une vie de Palais. Ce n’est pas un roman ou une biographie classique mais instructif pour ceux qui s’intéressent à l’Histoire de la Chine.

Ikekuburo elle en pense:

Ce livre est un vrai régal car on accède par la petite porte à l’une des personnes les plus mystérieuses et controversées, l’impératrice douairière Cixi qui régna d’une main de fer sur la Chine, réputée pour ses caprices, son intransigeance et sa dureté.

J’ai beaucoup aimé ce témoignage d’un monde inaccessible, récit d’une richesse époustouflante et d’une tradition et de règles si lourdes qui se lit comme un roman. Lire l’avis en entier sur son blog

4 réponses sur “Mémoires d’une dame de cour dans la Cité Interdite de Jin Yi”

  1. j’avis commencé un livre sur la vie de la dernière impératrice de Chine (j’ai jamais réussi à le finir) et j’avais aussi été frappé par la dureté de la vie pour les épouses de l’empereur.
    Ce livre me fait envie. Il fait combien de pages un peu près ?

    1. C’était quoi le livre sur la dernière impératrice? Celui-ci, c’est plus comme un essai, ça peut paraitre un peu difficile à entrer dedans. En poche il fait 190 pages.

      1. C’est l’impératrice Orchidée d’Anchee Min. Je l’ai trouvé très intéressant, très détaillé, trop détaillé justement ! L’histoire m’intéresse mais j’aime les roman ou on ne s’attarde pas trop sur les description, or ici tout est extrêmement détaillé : le palais, les robes, tout ! J’ai fini par craquer. L’auteur est très bien documenté mais là elle en fait trop. Je trouve ça dommage. Après je n’abandonne pas l’idée de le reprendre un jour parce que c’est très intéressant, c’est juste qu’une page de description de la robe à chaque fois que l’impératrice fait son apparition… j’ai du mal (faut que j’apprenne à sautes des pages sans culpabiliser). 475 pages et ce n’est que le premier tome
        Tu l’as lu ? (je peux te tutoyer ?)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *