Une nuit de trop

de James Patterson.

Pour résumer, ce thriller pourrait ressembler à un scénario de téléfilm sur M6:
« Lauren décide un jour de rendre visite à son mari à son lieu de travail pour l’inviter à dejeuner. Elle le voit sortir de l’immeuble au bras d’une blonde incendiaire et décide de le filer. Quand elle s’aperçoit qu’ils se rendent à l’hotel, alors, ni une ni deux, Lauren décide elle aussi de se venger. Elle couche avec un collègue de boulot qui lui fait du bringue depuis un moment. Mais l’amant se fait tuer par son mari, sous ses yeux… »

Mise à part quelques petites incohérence au niveau du scénario, et de la stupidité de Lauren (brillante inspecteur de police? peut-être pas, mais très débrouillarde) l’intrigue marche! Toutes les cinquante pages, un nouvel élément fait rebondir le récit, et jusqu’à la dernière page, on est tenu en haleine. Ajoutez à ça une écriture très simple, sans chichi, très visuel, fait que ce roman se lit très vite.
C’était le premier livre de James Patterson que je lisais, et ma foi, j’ai bien aimé. C’est exactement le genre de livre qu’on achète pour ne pas se prendre la tête. Ce qui n’est pas péjoratif, au contraire, le livre ayant d’abord vocation à distraire.

2 réponses sur “Une nuit de trop”

  1. oui c’est vrai, l’héroine est agaçante de naiveté. Mais c’est aussi tellement invraisemblable tout ce qui se passe dans ce roman qu’on a envie de voir jusqu’où ça va. Et ça va loin!

Les commentaires sont fermés.